C’est en 2002, que la fête de la nuit blanche avait été lancée par la capitale française Paris. Depuis elle a fait des émules entraînant avec elle d'autres capitales européennes telles que Rome, Madrid, Bruxelles et Riga (en Lettonie).

Une fête populaire et culturelle qui permet à toute la population de découvrir leur ville sous un autre angle. De plus, de nombreux monuments historiques sont ouverts au public pour l'occasion (les jardins du palais présidentiel de Rome, les musées, le Quirinale, des ministères, ambassades...).

De nombreux commerces, restaurants, bars font également la nuit blanche pour offrir un service de restauration ou la possibilité de faire du shopping by night à la clientèle jusqu’au petit matin…

Devant le succès remporté, le maire de Rome, Walter Veltroni, annonce dès lors que le rendez-vous est pris l’an prochain pour ce gigantesque évènement culturel, en ajoutant "La nuit blanche est devenu un rendez-vous national incontournable comme le Festival de San Remo".

La Nuit blanche ce sont aussi des concerts sur les places de la ville, des spectacles de rue, des illuminations des monuments de la ville, des feux d’artifice…

Un rassemblement populaire qui a également de fortes retombées économiques et touristiques pour les commerçants de la ville avec un chiffre d’affaires global annoncé à 94 millions d’euros…